André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930
André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

Bienvenue

Bienvenue sur notre blog familial Lesort-Madelin ouvert le 24 février 2010, jour anniversaire du mariage de nos grand-parents Lesort-Madelin en 1906.
Ce blog a été créé pour permettre la publication des archives familiales patiemment rassemblées et classées par notre grand-père André Lesort lui même puis par notre oncle Paul-André Lesort.
Nous publions régulièrement sur ce blog des extraits de ces archives qui nous paraissent intéressants, significatifs, cocasses ou émouvants.
Ce blog sert également de lien dans la durée entre les plus de 430 cousins et neveux que nous sommes, il permet donc de suivre l'actualité familiale dont vous voudrez bien nous faire part ou de partager votre connaissance de notre histoire familiale :
envoyez nous vos avis, faire-parts, photos, documents, histoires familiales à l'adresse lesortmadelin@gmail.com; nous en publions régulièrement sur ce blog.
Ce blog étant d'accès publique nous sommes toujours heureux de recevoir également toutes les contributions documentaires extérieures concernant notre famille ainsi que d'apporter nous-mêmes notre propre contribution à d'autres sites ou publications.Même adresse mail: lesortmadelin@gmail.com

Les nombreux articles parus sur notre blog, près de 200, sont en cours de publication sous forme de livres intitulés Famille Lesort-Madelin La Saga dont le tome III est en préparation.




mardi 21 septembre 2010

Journal de grand-père Lesort - 1918 - Première partie


Le contexte du journal de grand-père écrit en 1918, pendant la guerre, était le suivant :
-de janvier à juillet, l'Allemagne exploita à fond l'effondrement de la Russie et le commandement allemand déclencha, du 21 mars au 15 juillet, une série ininterrompue d'offensives.
-de juillet à novembre, les armées alliées reprirent partout l'offensive et emportèrent la décision victorieuse de la guerre en contraignant les forces austro-allemandes à une retraite générale sur tous les fronts.
Les cartes ci-dessus, qu'on peut agrandir, donnent une idée de ces offensives.
Par ailleurs, dans son journal, grand-père fait abondamment référence au bombardement de Paris par des pièces à longue portée.
En effet, de mars à août 1918, l'armée allemande prit pour objectif l'agglomération parisienne à 120 km de ses positions de tir, avec au moins 3 canons d'une taille jamais vue : 750 tonnes, tube de 34 m de long mais d'un calibre relativement modeste : 210 à 240 mm, on en  voit une représentation ci-dessus à gauche.
Ces pièces appelées " Parisener Kanone" par les allemands, furent surnommées " Grosse Bertha" par les parisiens, à tort, car c'était le nom d'un autre gros canon.
Le but réel de l'opération était de créer une psychose au sein de la population, de manière à influer sur la conduite de la guerre et  d'amener ainsi le gouvernement français à la capitulation.
La destruction (par les allemands) et la disparition mystérieuse de ces canons avec tous les documents les concernant à l'armistice, contribuèrent à rendre mythique la grosse Bertha.
Ces canons bombardaient Paris de jour pour ne pas être détectés, la nuit les bombardements allemands sur Paris étaient effectués par des avions de type "Gotha".
Le journal de grand-père a été tapé par Claire Lesort-Chevalier, pour le lire cliquez ici.

Posted by Picasa

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire