André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930
André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

Bienvenue

Bienvenue sur notre blog familial Lesort-Madelin ouvert le 24 février 2010, jour anniversaire du mariage de nos grand-parents Lesort-Madelin en 1906.
Ce blog a été créé pour permettre la publication des archives familiales patiemment rassemblées et classées par notre grand-père André Lesort lui même puis par notre oncle Paul-André Lesort.
Nous publions régulièrement sur ce blog des extraits de ces archives qui nous paraissent intéressants, significatifs, cocasses ou émouvants.
Ce blog sert également de lien dans la durée entre les plus de 430 cousins et neveux que nous sommes, il permet donc de suivre l'actualité familiale dont vous voudrez bien nous faire part ou de partager votre connaissance de notre histoire familiale :
envoyez nous vos avis, faire-parts, photos, documents, histoires familiales à l'adresse lesortmadelin@gmail.com; nous en publions régulièrement sur ce blog.
Ce blog étant d'accès publique nous sommes toujours heureux de recevoir également toutes les contributions documentaires extérieures concernant notre famille ainsi que d'apporter nous-mêmes notre propre contribution à d'autres sites ou publications.Même adresse mail: lesortmadelin@gmail.com

Les nombreux articles parus sur notre blog, près de 200, sont en cours de publication sous forme de livres intitulés Famille Lesort-Madelin La Saga dont le tome IV paraîtra en novembre 2018.



mardi 29 mars 2011

2011, une bonne année pour aller au Mexique.

Claire et François Lesort ont célébré à titre personnel leur année du Mexique en rendant visite, en mars dernier, à nos cousins  Patrice Bidault à Mexico et Marie Chamussy-Rodriguez à Coatepec, dans l'état de Vera Cruz.
La chaleur de leur accueil, leur hospitalité, leur disponibilité et leur bonne humeur communicative (garantie 100% Lesort-Madelin) montrent s'il était besoin la force des liens d'affection familiale que nous gardons avec eux.
Elle s'est manifestée également avec les autres cousins Bidault à l'occasion de la réunion de famille que Patrice avait eu la gentillesse d'organiser chez lui, réunion à laquelle Christiane et son mari Jesus  étaient venus spécialement de Guadalajara. 
Nous publions, envoyées par Claire Lesort, une photo de la réunion de famille Bidault chez Patrice à Mexico et une photo des Chamussy-Rodriguez dans leur maison de Coatepec.

De gauche à droite Patrice Bidault et sa compagne Gina, Christiane Bidault-Villanueva, Marie-Louise Bidault-Cuburu et son mari Martin derrière Christiane, François Lesort, Jean-Maurice Bidault et sa femme Patricia, Marie-Elizabeth Bidault, Jesus Villanueva et Patrice Bidault Junior... et quelques verres.

De gauche à droite Enrique, Manuel et Marie Chamussy-Rodriguez

Souvenirs sur la Pichardière par notre grand-mère Elizabeth Lesort-Madelin. Première partie.

Situation géographique de Neuville-au-Bois

Posted by Picasa
Les souvenirs sur la Pichardière ont été écrits par Grand-Mère sur un gros cahier d'écolier vraisemblablement vers 1950. Ce cahier a été déchiffré et le texte tapé par notre cousine Catherine Chenu, véritable paléographe en la matière, dont on peut apprécier le travail au vu du fac-similé d'une page du cahier qu'elle a joint au récit qu'elle a par ailleurs joliment illustré pour notre plus grand plaisir.
La première partie des souvenirs de Grand-Mère commence à sa naissance et couvre la période pendant laquelle sa propre grand-mère Eugénie Bonnet-Desnoyers était la maitresse de maison de la Pichardière avant de passer le relai à la mère de Grand-Mère, Marie Madelin-Bonnet.
Pour lire ces souvenirs cliquez ici.


                                                        Eglise Saint Symphorien de Neuville aux Bois

..." le cher clocher de notre vieille église "... 

1924 - Faire-part de naissance de Tante Thérèse

Nous avons trouvé le faire-part de naissance de Tante Thérèse Lesort-Kervella, neuvième et dernier enfant de Grand-Père et Grand-Mère Lesort, dans le journal de la Pichardière, d'où les traces d'encre sur le faire-part.
On notera l'adresse qui était restée fameuse chez les contemporains de nos parents: 11 quater