André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930
André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

Bienvenue

Bienvenue sur notre blog familial Lesort-Madelin ouvert le 24 février 2010, jour anniversaire du mariage de nos grand-parents Lesort-Madelin en 1906.
Ce blog a été créé pour permettre la publication des archives familiales patiemment rassemblées et classées par notre grand-père André Lesort lui même puis par notre oncle Paul-André Lesort.
Nous publions régulièrement sur ce blog des extraits de ces archives qui nous paraissent intéressants, significatifs, cocasses ou émouvants.
Ce blog sert également de lien dans la durée entre les plus de 430 cousins et neveux que nous sommes, il permet donc de suivre l'actualité familiale dont vous voudrez bien nous faire part ou de partager votre connaissance de notre histoire familiale :
envoyez nous vos avis, faire-parts, photos, documents, histoires familiales à l'adresse lesortmadelin@gmail.com; nous en publions régulièrement sur ce blog.
Ce blog étant d'accès publique nous sommes toujours heureux de recevoir également toutes les contributions documentaires extérieures concernant notre famille ainsi que d'apporter nous-mêmes notre propre contribution à d'autres sites ou publications.Même adresse mail: lesortmadelin@gmail.com

Les nombreux articles parus sur notre blog, près de 200, sont en cours de publication sous forme de livres intitulés Famille Lesort-Madelin La Saga dont le tome IV paraîtra en novembre 2018.



jeudi 28 février 2019

Louis-Ferdinand Bonnet, parfait honnête homme et très grand avocat. 2ème partie

Louis-Ferdinand Bonnet vers 1790

La deuxième partie du récit comprend :


  • Sous l'Empire
  • Sous la Restauration
  • Procès de la duchesse de Saint-Leu
  • Elections de 1816
  • Bâtonnier de l'ordre des avocats
  • Procès de l'assassin du duc de Berry
Pour accéder au récit cliquer sur :

Louis-Ferdinand Bonnet, parfait honnête homme et très grand avocat. 2ème partie


Louis-Ferdinand Bonnet et sa femme Adelaïde née Aucante

La "Sedia gestatoria" de notre arrière grand-mère Marie Madelin à la Pichardière.


Tous ceux qui ont connu Marie Madelin née Bonnet, notre arrière-grand-mère, s'accordaient à la considérer comme une maîtresse femme aussi discrète qu'efficace, d'une très grande rectitude morale et qui se faisait respecter sans jamais élever la voix.
Elle adorait sa famille qui ne fit que croître au fil des années et son enterrement en 1936, sur son cercueil était placé une immense couronne de fleurs portant cette inscription : "A notre Grand-Mère, ses 143 petits-enfants et arrière petits-enfants".
Comme dans les contes, elle régna de nombreuses années avec discrétion mais efficacité  sur le fameux paradis de la Pichardiére pour le plus grand plaisir de ses hôtes,   .
A la Pichardière, le "symbole de son pouvoir" était représenté par son fameux fauteuil en rotin verni bleu, blanc et vert, à elle seule exclusivement réservée, que sa famille appelait avec un affectueux respect teinté d'un brin d'ironie typiquement Madelin, la Sedia gestatoria (la chaise pour porter le Pape) ou plus communément la Sedia qu'on retrouve dans de nombreux récits sur la Pichardière. 
Il semblerait toutefois que cette fameuse Sedia ait eu d'abord un modèle du genre fauteuil-cabine également en osier comme l'atteste ce dessin réalisé en 1904 par Elisabeth Madelin future épouse Lesort.


Puis on retrouvera par la suite un modèle nettement moins encombrant sur de nombreuses photos, dont cette photo de 1927 qui a une histoire : elle a été remise en 2003 par tante Manette Quilliard (fille de Lucie Madelin) à tante Chantal Chamussy qui lui rendait régulièrement visite ; à peine quelques semaines plus tard  tante Chantal décédait. 

Marie Madelin, à la Pichardière, assise dans sa fameuse sedia et entourée des familles de ses trois derniers enfants : Léon, Elizabeth et Lucie.


1930, Marie Madelin avec son 52ème petit-enfant

La Sedia Gestatoria du pape.