André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930
André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

Bienvenue

Bienvenue sur notre blog familial Lesort-Madelin ouvert le 24 février 2010, jour anniversaire du mariage de nos grand-parents Lesort-Madelin en 1906.
Ce blog a été créé pour permettre la publication des archives familiales patiemment rassemblées et classées par notre grand-père André Lesort lui même puis par notre oncle Paul-André Lesort.
Nous publions régulièrement sur ce blog des extraits de ces archives qui nous paraissent intéressants, significatifs, cocasses ou émouvants.
Ce blog sert également de lien dans la durée entre les plus de 430 cousins et neveux que nous sommes, il permet donc de suivre l'actualité familiale dont vous voudrez bien nous faire part ou de partager votre connaissance de notre histoire familiale :
envoyez nous vos avis, faire-parts, photos, documents, histoires familiales à l'adresse lesortmadelin@gmail.com; nous en publions régulièrement sur ce blog.
Ce blog étant d'accès publique nous sommes toujours heureux de recevoir également toutes les contributions documentaires extérieures concernant notre famille ainsi que d'apporter nous-mêmes notre propre contribution à d'autres sites ou publications.Même adresse mail: lesortmadelin@gmail.com

Les nombreux articles parus sur notre blog, près de 200, sont en cours de publication sous forme de livres intitulés Famille Lesort-Madelin La Saga dont le tome III est en préparation.




jeudi 28 juin 2012

10 juin 1984 - Une grande fête familiale au Prieuré Saint Germain.

Pour nous, oncle Gonzague Lesort  a extrait  de ses souvenirs le récit, intitulé "la fête", où il raconte  la préparation et le déroulement de la fameuse journée du 10 juin 1984.
Celle-là même qui a laissé à tous les participants le souvenir unique, comme dans un rêve, d'une journée exceptionnelle de  fête familiale animée, conviviale, chaleureuse et remarquablement bien organisée par nos oncles et tantes.
Tous les enfants  en étaient revenus tellement enthousiasmés qu'ils croyaient que cette journée avait été organisée spécialement pour eux et en parlaient encore des années plus tard comme de la "fête des enfants".
Il est vrai que les attractions ne manquaient pas et que leur formation scoute faisaient de nos oncles et tantes des animateurs hors pair !
                                                                                                                                                      
Mais laissons oncle Gonzague évoquer cette journée d'anthologie :      

                                             
                                                      LA FÊTE


Au début de 1984, Xavier m'avait alors dit qu'avec son épouse ils envisageraient de fêter leur 40ème anniversaire de mariage, en même temps que les Chamussy feraient leurs noces d'or. Et - non pas les noces d'or, du fait du départ de Jean - mais le 50ème anniversaire du mariage Dhavernas. Et nous avions alors envisagé de mettre pour ce faire à leur disposition Le Prieuré.
C'était ainsi, et aussi, l'occasion de réunir tous les descendants d'André et Elizabeth Lesort.
Xavier avait tenu à préciser qu'il ne s'agissait que de "nous demander exclusivement l'herbe de votre vaste prairie... que nous ne mangerons même pas, mais qu'évidemment nous piétinerons quelque peu ... Ce sera formidable de pouvoir tous se retrouver de la sorte ..."
Au mois de mars, une circulaire, intitulée "QUINQUAGÉNAIRES ET QUADRAGÉNAIRES" adressée par les héros de cette fête à toute(s) la (les) familles, disait que "Gonzague et Maggy, consultés avaient accueilli avec enthousiasme l'idée qu'une telle rencontre puisse trouver le site approprié dans les prairies de leur prieuré normand ...Enfants, frères et soeurs, neveux, nièces, vous êtes conviés à cette rencontre qui se tiendra le 10 juin prochain, dimanche de la Pentecôte (pas de difficultés dès lors pour rentrer à Paris le soir) à Saint Germain La Campagne, autour d'un buffet campagnard".
Un deuxième communiqué, accompagné d'une carte, précisa les itinéraires et les horaires, et donnait quelques conseils : attention à la mare, attention à la sortie sur la route et concluait : "les talons hauts s'accomoderaient mal du sol des prairies... des bottes de caoutchouc pourraient devenir utiles". Mes frère et soeurs, organisateurs de la fête vinrent plusieurs fois dans la région pour commander le repas, prévoir une tente, organiser leur logement...
"La Fête" comme l'appelèrent tous ceux qui y vinrent, fut en effet formidable.
D'abord, malgré de fortes craintes, le temps de ce dimanche de Pentecôte en Normandie fut magnifique.
Au fur et à mesure de leurs arrivées, les voitures étaient parquées au fond de la prairie, face au talus qui borde la route. A chaque arrivant, Chantal, installée à une table sous un pommier, remettait un carton fixable par une épingle et portant ses nom et prénom, ainsi qu'un foulard de couleur, une couleur par branche.
Ce sont plus de 130 personnes qui participèrent à cette fête.
Paul-André avait affiché sur le grillage devant la maison un tableau généalogique de nos aïeux, ainsi que quelques grandes photos (un peu jaunies) de certains de ceux-ci.
Un autel avait été installé sur le perron à l'arrière de la maison. Un prêtre ami (le Père Chauvet, ami de Xavier et Cici) y dit la messe, Nancy (la femme de Denis Chamussy) qui aime faire chanter, dirigea les choeurs. Un bon repas fut servi sous la grande tente qu'une entreprise avait installée à droite de l'allée centrale. Des toasts furent prononcés.
Puis Cici (Xavier) fit un spectacle de marionnettes pour les plus petits. Les aînés des petits enfants des ménages fêtés présentèrent un spectable sur le thème des Schtroumpfs, d'autant plus remarquable que tout avait été préalablement monté uniquement au téléphone par Catherine Chamussy...
Il y eut des jeux, dont un jeu mexicain (la Pignata) qui consiste à faire crever un sac de friandises, accroché entre deux arbres, par des joueurs aux yeux bandés et munis de bâtons. En fin de journée, un grand lâché de ballons, avec un concours au ballon parvenu le plus loin...
"HEU-REUX !" Oui, tout le monde fut heureux au long de cette belle journée familiale : "LA FETE"

Photos des activités (Cliquer sur les photos pour agrandir)
                                                                                                                                     
Danse mexicaine
La messe
Le service d'identification

                                           Le guignol de tante Cici Lesort

 

               Les schtroumpfs de Catherine Chenu                                Colin-maillard



                                                                                                   La course en sac (minimes)


       La pignata de Marie Chamussy-Rodriguez
                    
Le grand lâcher de ballons


Bye Bye !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire