André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930
André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

Bienvenue

Bienvenue sur notre blog familial Lesort-Madelin ouvert le 24 février 2010, jour anniversaire du mariage de nos grand-parents Lesort-Madelin en 1906.
Ce blog a été créé pour permettre la publication des archives familiales patiemment rassemblées et classées par notre grand-père André Lesort lui même puis par notre oncle Paul-André Lesort.
Nous publions régulièrement sur ce blog des extraits de ces archives qui nous paraissent intéressants, significatifs, cocasses ou émouvants.
Ce blog sert également de lien dans la durée entre les plus de 430 cousins et neveux que nous sommes, il permet donc de suivre l'actualité familiale dont vous voudrez bien nous faire part ou de partager votre connaissance de notre histoire familiale :
envoyez nous vos avis, faire-parts, photos, documents, histoires familiales à l'adresse lesortmadelin@gmail.com; nous en publions régulièrement sur ce blog.
Ce blog étant d'accès publique nous sommes toujours heureux de recevoir également toutes les contributions documentaires extérieures concernant notre famille ainsi que d'apporter nous-mêmes notre propre contribution à d'autres sites ou publications.Même adresse mail: lesortmadelin@gmail.com

Les nombreux articles parus sur notre blog, près de 200, sont en cours de publication sous forme de livres intitulés Famille Lesort-Madelin La Saga dont le tome III est en préparation.




vendredi 30 juin 2017

Une aventure toute familiale : le blog Lesort-Madelin

Pour ceux qui ne sont pas abonnés aux VPF (descendants Madelin, Bonnet, Zeller), voici l'article que nous y avons fait paraître tout récemment :


Une aventure toute familiale : le blog Lesort-Madelin



L'équipe actuelle des cousins du blog (de haut en bas et de gauche à droite) :
Claire Lesort-Chevalier, Blandine Ayoub, Françoise Deckequer, Catherine Chenu, Régis Guyot
François Lesort, Christophe Lesort, Nicolas Lesort, l'équipe en réunion

L'idée.

La création du blog Lesort-Madelin provient de la conjugaison en 2009 d'un certain nombre d’événements familiaux.
Il faut tout d'abord savoir que nous sommes en possession d'archives familiales significatives tant du côté Lesort que Madelin dont l'original du fameux journal de la Pichardière. Au départ constituées par notre grand-père André Lesort, grand archiviste s'il en fut, ces archives furent ensuite reprises par notre oncle Paul-André Lesort qui fit un travail considérable pour effectuer des recherches principalement généalogiques mais aussi pour enrichir ces archives et les classer. L'essentiel du classement actuel de nos archives reste d'ailleurs le sien.
Ces archives furent par la suite précieusement conservées par notre oncle Gonzague Lesort qui décida en 2009 de les transmettre à la génération suivante en y recherchant un repreneur.
Moi-même, sollicité alors par quelques cousins, si je voyais bien l'intérêt qu'elles soient conservées, je ne voyais pas bien celui qu'elles dorment dans ma cave.
Or vers la même époque, une de nos cousines Chamussy, Bernadette Le François organisa à Versailles une cousinade tellement réussie qu'elle était la démonstration éclatante de ce que notre lien familial apportait de convivialité et de joie à tous dans ces retrouvailles mais aussi l'impérieuse nécessité d'entretenir la vitalité d'un tel lien.
De là naquit l'idée de créer un site internet permettant à la fois de valoriser nos archives par la publication d'extraits nous paraissant intéressants, significatifs, cocasses ou émouvants mais aussi de maintenir, dans la durée, un lien interactif entre les plus de 420 cousins et neveux que nous sommes, à travers l'actualité familiale et toutes nouvelles, photos ou commentaires que chacun voudrait bien partager.
Ce projet présenté au cours d'une assemblée familiale, réunie tout spécialement pour débattre de la transmission des archives, reçut son agrément et les archives me furent confiées




Mise en œuvre et publications.

Autre principe tout de suite mis en application, celui d'une œuvre collective réunissant si possible au moins un cousin de chacune des sept familles sur neuf ayant des descendants vivant en France ou en Belgique.
L'équipe de cousins, ainsi constituée s'attela à l'énorme tâche d'analyser, de trier, de répertorier les documents ou photos de ces archives (ce n'est pas encore terminé), puis d'en sélectionner en vue de publication après scan ou retranscription.
Gros travail également pour la retranscription des documents sélectionnés car le décryptage est parfois complexe (ceux qui ont souffert, entre autre, sur les pattes de mouche de notre grand-mère peuvent le confirmer), puis vient le fastidieux travail de frappe et enfin l'illustration des textes pour rendre l'ensemble plus vivant.
Des réunions régulières, plus nombreuses au départ, permirent de se répartir les dossiers, de mettre au point les sujets, les thèmes ou la présentation, d'échanger des informations ou des photos etc …
Indépendamment de la bonne humeur et de la convivialité très appréciées par les participants à ces réunions toutes familiales où furent posés tous les principes qui régissent jusqu'à aujourd'hui le fonctionnement et les travaux de notre équipe, internet reste cependant un facteur déterminant dans la réussite de notre projet par toutes les facilités apportées à nos échanges.
Internet aussi pour la création de notre site de publications, le blog Lesort-Madelin, où l'aide de départ de mon fils Fabien fut essentielle en particulier dans le choix de Google qui permet d'accéder, avec une seule adresse, à la fois au mail du blog, à Google-photos (traitement et stockage des images), à Google-drive (bibliothèque de documents) et enfin à blogger où les articles sont rédigés et illustrés pour publication directe sur le blog.
Les publications ont lieu chaque fin de mois, sauf en juillet-août, et nos cousins sont prévenus à chaque fois par mail des articles publiés.
Ce mail d'alerte sert aussi à transmettre les informations et nouvelles familiales et à diffuser ce que nous ne souhaitons pas mettre sur le blog qui est public.
Le blog a été ouvert en février 2010 et en sept ans nous y avons publié 220 articles et environ 100.000 visites ont été relevées ce que nous pouvons considérer comme un certain succès.
Il va sans dire que tout article paru sur notre blog pourrait être reproduit dans les bulletins VPF, avec ou sans adaptation éventuellement nécessaire, car nous serions tout à fait heureux d'apporter notre contribution.

Les retombées.

Le choix, longuement débattu, d'un accès public à notre blog fut pris au départ essentiellement pour permettre l'accès à ce que nous appelons la famille « VPF », ce qui a d'ailleurs été le cas puisque nous avons bénéficié de l'apport de nombreux documents par cet intermédiaire.
En particulier, tout récemment, nous avons eu la grande joie de récupérer, par ce biais, une dizaine de belles illustrations en couleur de la main de notre grand-mère Elisabeth Madelin (tante Bobeth), sans doute données à sa nièce Marie Madelin et remises à nous par son fils Georges Roy qui a toute notre reconnaissance.



Il s'avère en fait que cet accès public a très largement dépassé le cadre déjà significatif des « VPF » car l'univers Google, mondialement sollicité pour toutes sortes de recherches, démultiplie, amplifie et hiérarchise les propositions d'accès aux sites les plus visités à partir des mots clé de ces recherches.
Nous avons donc été contactés par un certain nombre de personnes, que leurs recherches sur internet avaient conduites à notre blog et dont l'apport s'est révélé très intéressant ou nous a permis de vraies découvertes ; nous en citerons trois exemples :
- En 2013 nous avons eu des échanges par mails (et des rencontres à Paris) avec, Joseph Disponsio un universitaire américain qui enseigne à l'université de Columbia à New York, extraits :
« Objet: La Pichardière … Aucante … Jean-Marie Morel
C'est avec grand plaisir et intérêt que je suis tombé sur votre blog familial Lesort Madelin; vive Internet.
Je vous explique : depuis plus de 15 ans je travaille sur Jean-Marie Morel (1728-1810), l'architecte-paysagiste le plus important de son époque. Morel a créé les jardins (dits pittoresques) pour les grands de France comme
Louis-François de Bourbon ou le Prince de Conti au début de sa carrière et Napoléon à la fin.
Selon le Discours de la vie et des œuvres de Jean-Marie Morel par Savalète de Fortaire (1813), Morel aurais travaillé à Neuville-aux-bois, pour "M. Aucante à la Pichardière." Je présume que Fortaire parle de la Pichardière, la propriété de vos ancêtres. Morel a fait plus de 50 jardins, et j'ai trouvé la trace de la plupart.
La Pichardière avait toujours échappé à ma recherche. Grâce à votre blog, plus maintenant.
... Au "cercle d'histoire" de Neuville-aux-Bois ... ils m'ont montré un plan cadastral du 1834 dans lequel il y avait un tracé du parc de la Pichardière. A mon avis, le parc de la Pichardière tracé sur le plan cadastral de 1834 est bien de Morel. [voir ci-dessous]



Après la révolution Morel était "le paysagiste"... Le fait que votre ancêtre a fait venir Morel à La Pichardière dit beaucoup sur son goût, sa connaissance de l'art des jardins, son éducation, son ambition personnelle, son niveau de vie, etc., etc. »


- Les membres de la Société Archéologique et Historique de Neuville aux Bois nous ont également découverts grâce à notre blog ; ils s'intéressent à l'histoire de Neuville aux Bois, et donc aux familles Aucante, Desnoyers, Bonnet ou Madelin et bien sûr à la Pichardière.
Ils ont eu l'occasion de nous communiquer nombre d'informations, de documents ou de photos en rapport avec notre famille, de plus ce sont eux qui ont fourni le plan cadastral, où figure le parc de la Pichardière, à l'universitaire américain spécialiste de l'architecte paysagiste Jean-Marie Morel que nous évoquions ci-avant.
Pour la petite histoire, ils nous signalèrent entre autre une photo de notre famille à la Pichardière en 1934 à vendre 5 € sur ebay ! (à voir en fin d'article)


- En 2013 également, François Olier, ancien adjoint au conservateur du Musée du service de santé des armées au Val-de-Grâce et chercheur de haut vol, prit contact avec nous pour documenter et illustrer un article sur le rôle de notre grand-père, André Lesort pendant la guerre de 14-18.
Cet article, intéressant et bien documenté (reproduit par la suite sur notre propre blog) parut sur son blog http://hopitauxmilitairesguerre1418.overblog.com/
Intitulé « L’archiviste-paléographe André Lesort (1876-1960), « père » des fonds d’archives médico-militaires », cet article nous fit découvrir le rôle éminent joué par notre grand-père dans la création de véritables archives médicales militaires, inexistantes auparavant, pendant la première guerre mondiale.
Nous n'avions en effet pas vraiment connaissance de ses activités pendant cette période et encore moins qu'il avait rendu de tels services à l'armée française par ses remarquables capacités d'archiviste !
Ces états de service, reconnus, le firent d'ailleurs décorer de la Légion d'honneur à la fin de la guerre.

L'édition.

          

La publication par internet de nos articles facilite leur composition et leur diffusion mais leur lecture sur un écran ne procure pas le même agrément que celui de feuilleter un livre.
Depuis quelques années de nombreux cousins nous demandaient donc avec insistance de publier sur papier le recueil des meilleurs articles de notre blog et d'assurer également ainsi leur transmission aux générations suivantes.
Le pas fut franchi fin 2015 avec le lancement d'une publication reprenant une première sélection d'articles : « Famille Lesort-Madelin. La saga tome 1 ».
Devant son succès au sein de notre famille, le tome 2 de la saga fut imprimé en novembre 2016 et nous envisageons maintenant un tome 3.
L'imprimeur de la saga, Orsery à Viroflay (78), a été choisi car il propose toute l'assistance nécessaire aux mises au point et ses machines sortent ensuite, en quelques minutes, directement imprimé et relié, n'importe quel livre mémorisé dans le système.


François Lesort (M.4A7.2)

La photo à 5€ !

La famille Lesort-Madelin à la Pichardière en 1934. De gauche à droite :
1er rang. Gonzague, André, Thérèse, Elisabeth, Xavier
2ème rang. Jean et Marie Geneviève Dhavernas, Paul-André, Wilhelmine, Marie-Madeleine, Léon et Chantal Chamussy
(seule manque Gertrude Bidault partie habiter avec son mari au Mexique)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire