André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930
Elisabeth née MADELIN et André LESORT en 1930 et 1934 ; leurs neuf enfants en 1929 devant La Pichardière ; avec leurs petits-enfants, noces d'or en 1956.

Bienvenue

Bienvenue sur notre blog familial Lesort-Madelin ouvert le 24 février 2010, jour anniversaire du mariage de nos grand-parents Lesort-Madelin en 1906.
Ce blog a été créé pour permettre la publication des archives familiales patiemment rassemblées et classées par notre grand-père André Lesort lui même puis par notre oncle Paul-André Lesort.
Nous publions régulièrement sur ce blog des extraits de ces archives qui nous paraissent intéressants, significatifs, cocasses ou émouvants.
Ce blog sert également de lien dans la durée entre les plus de 430 cousins et neveux que nous sommes, il permet donc de suivre l'actualité familiale dont vous voudrez bien nous faire part ou de partager votre connaissance de notre histoire familiale :
envoyez nous vos avis, faire-parts, photos, documents, histoires familiales à l'adresse lesortmadelin@gmail.com ; nous en publions régulièrement sur ce blog.
Ce blog étant d'accès publique nous sommes toujours heureux de recevoir également toutes les contributions documentaires extérieures concernant notre famille ainsi que d'apporter nous-mêmes notre propre contribution à d'autres sites ou publications. Même adresse mail: lesortmadelin@gmail.com

Les nombreux articles parus ou encore à paraître sur notre blog, près de 300 au total, sont publiés au fur et à mesure sous forme de livres intitulés Famille Lesort-Madelin La Saga dont le tome VI est paru en novembre 2020, les tomes VII et VIII paraîtront eux respectivement en 2021 et 2022.



vendredi 25 décembre 2020

Etudes, esquisses, dessins et peintures d'Elisabeth Lesort.

Nos archives familiales comportent quantité d’études, d’esquisses, de dessins et de peintures de notre grand-mère Elisabeth Lesort qui visiblement adorait cette occupation. Ces dessins sont le plus souvent destinés à illustrer des histoires pour enfants et devaient certainement aussi lui permettre de s’évader d’un quotidien pas toujours facile à vivre.


Ce besoin d’évasion, qu’on peut comprendre de la part d'une mère de neuf enfants, son fils Gonzague le restitue très bien dans ses souvenirs : l’imagination, l’humour, les histoires drôles, l’écriture, les visites - tous points où elle excellait - la changeait des aspects pratiques de la vie familiale qu’elle ne maîtrisait pas vraiment…
Ses dessins, aux traits délicats, restituent plaisamment une autre forme d’évasion vers un bel univers rêvé, plutôt tourné vers sa propre enfance.

Pour voir les dessins cliquez sur :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire