André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930
André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

Bienvenue

Bienvenue sur notre blog familial Lesort-Madelin ouvert le 24 février 2010, jour anniversaire du mariage de nos grand-parents Lesort-Madelin en 1906.
Ce blog a été créé pour permettre la publication des archives familiales patiemment rassemblées et classées par notre grand-père André Lesort lui même puis par notre oncle Paul-André Lesort.
Nous publions régulièrement sur ce blog des extraits de ces archives qui nous paraissent intéressants, significatifs, cocasses ou émouvants.
Ce blog sert également de lien dans la durée entre les plus de 430 cousins et neveux que nous sommes, il permet donc de suivre l'actualité familiale dont vous voudrez bien nous faire part ou de partager votre connaissance de notre histoire familiale :
envoyez nous vos avis, faire-parts, photos, documents, histoires familiales à l'adresse lesortmadelin@gmail.com; nous en publions régulièrement sur ce blog.
Ce blog étant d'accès publique nous sommes toujours heureux de recevoir également toutes les contributions documentaires extérieures concernant notre famille ainsi que d'apporter nous-mêmes notre propre contribution à d'autres sites ou publications.Même adresse mail: lesortmadelin@gmail.com

Les nombreux articles parus sur notre blog, près de 200, sont en cours de publication sous forme de livres intitulés Famille Lesort-Madelin La Saga dont le tome IV paraîtra en novembre 2018.



vendredi 26 avril 2019

Mes plus anciens souvenirs chap I (1907-1912) par Chantal Chamussy-Lesort

Chantal Lesort en 1908
En 1980 notre tante Chantal Chamussy (73 ans) mit par écrit les souvenirs des premières années de sa vie ; retracer cette époque et ses événements avec le regard, empreint de toute l'expérience d'une vie bien remplie, donne un sel tout particulier à ce récit que nous avons beaucoup apprécié.
Ces souvenirs, donc plutôt plaisants à lire, sont aussi d'un grand intérêt car ils racontent les divers aspects de la vie de la jeune Chantal Lesort et de celle de la famille Lesort-Madelin entre 1907 et 1918 ; en effet grâce à une étonnante et très précoce mémoire au service d'un grand sens de l'observation nous y voyons avec émotion, et souvent amusement, sa vie de petite fille, sa scolarité, ses amitiés, ses jeux et le regard tout à fait perspicace qu'elle porte sur son entourage en général et sur ses parents en particulier ...
Notre oncle Paul-André Lesort qui avait lu et apprécié ces souvenirs de sa sœur aînée, lui en fit une analyse plutôt fine dans un courrier début 1982 (extraits) :
57-PA 1957.jpg
PA Lesort
"Tu as réussi quelque chose de très intéressant, qui est de distinguer toujours entre la mémoire de ce que tu as perçu (sur l'instant ou à l'époque) et la compréhension que tu en as eue plus tard, ou beaucoup plus, entre l'impression et l'explication. Cela tient à une certaine acuité sensible, qui te conduit à associer des images visuelles, auditives ou olfactives à l’événement ou à la situation que tu rapportes.
Tu évoques un âge où l'on est à la fois curieux de comprendre (intérieurement questionneur, plus que l'entourage ne le croit) et empêché par les écrans, les décors, le "tout-fait" de la vie sociale, du milieu, du système ambiant. Tu n'essayes pas de reconstituer la "vérité" des êtres, mais la manière dont tu les vivais et dont ils vivaient devant ton regard (extérieur et intérieur) sans en faire des "portraits" reconstitués.
Ce que tu apportes pour la connaissance, la vraie : relative, partielle, et le sachant, est bien plus intéressant."

Nous ne résistons pas à ajouter la fin de cette lettre pour le talent de plume tout en finesse de notre oncle Paul-André :
Je me suis permis de noter d'un crayon léger, ici ou là, quelques glissements de plume, comme on en trouve dans bien des premiers jets, comme dans la lecture (avec les mêmes coups de crayon) de centaines de manuscrits me l'a appris, j'ai cru pouvoir agir comme avec ceux que j'appelais (abusivement) "mes" auteurs.

Catherine Chenu a retranscrit et illustré cette chronique familiale et l'a divisée en cinq chapitres pour en faciliter la publication.
Pour en apprécier, comme nous, la lecture et accéder au premier chapitre cliquer sur :
Mes plus anciens souvenirs chap I (1907-1912)


Tante Chantal Chamussy en 1980 à Moroges

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire