André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930
André LESORT et Elisabeth LESORT née MADELIN vers 1930

Bienvenue

Bienvenue sur notre blog familial Lesort-Madelin ouvert le 24 février 2010, jour anniversaire du mariage de nos grand-parents Lesort-Madelin en 1906.
Ce blog a été créé pour permettre la publication des archives familiales patiemment rassemblées et classées par notre grand-père André Lesort lui même puis par notre oncle Paul-André Lesort.
Nous publions régulièrement sur ce blog des extraits de ces archives qui nous paraissent intéressants, significatifs, cocasses ou émouvants.
Ce blog sert également de lien dans la durée entre les plus de 430 cousins et neveux que nous sommes, il permet donc de suivre l'actualité familiale dont vous voudrez bien nous faire part ou de partager votre connaissance de notre histoire familiale :
envoyez nous vos avis, faire-parts, photos, documents, histoires familiales à l'adresse lesortmadelin@gmail.com; nous en publions régulièrement sur ce blog.
Ce blog étant d'accès publique nous sommes toujours heureux de recevoir également toutes les contributions documentaires extérieures concernant notre famille ainsi que d'apporter nous-mêmes notre propre contribution à d'autres sites ou publications.Même adresse mail: lesortmadelin@gmail.com

Les nombreux articles parus sur notre blog, près de 200, sont en cours de publication sous forme de livres intitulés Famille Lesort-Madelin La Saga dont le tome IV paraîtra en novembre 2018.



vendredi 28 juin 2019

Les trois sœurs ont vraiment de la conversation.


Eté 1987, les trois sœurs à Saint Lunaire

D'une façon générale notre famille est connue pour avoir la langue bien pendue et certaines de nos tantes tout particulièrement, une anecdote amusante l'illustre plaisamment.
En 1987, tante Gertrude Bidault était venu voir notre famille en France et je ne sais plus quel fut son périple mais elle faisait un tour en Bretagne avec oncle Léon et tante Chantal Chamussy ainsi que tante Marie-Geneviève Dhavernas.
Oncle Léon véhiculait les trois sœurs dans sa voiture depuis plusieurs jours avant de passer nous voir Claire et moi à la Landriais sur Rance où nous allions, à cette époque, en vacances dans une maison au bord de l'eau.
Nous avons vu arriver avec plaisir cette sympathique équipée familiale, les trois sœurs toutes pimpantes, pleines d'entrain avec leurs nouveaux interlocuteurs et entamant illico une conversation extrêmement animée ; oncle Léon, lui paraissait moins en forme et plutôt désireux de contempler tranquillement, et un tout petit peu à l'écart, le beau paysage de ce bord de Rance.
Avec toute la délicatesse nécessaire, il me fit comprendre que la volubilité de ses trois passagères l'avait quelque peu étourdi et qu'un moment au calme lui ferait un bien fou.
Puis, alors qu'il n'était d'habitude pas spécialement un grand bavard, oncle Léon  devint extrêmement loquace avec moi, profitant sans doute pleinement d'un espace d'expression que les trois sœurs ne lui avaient probablement pas beaucoup laissé les jours précédents...
Cette anecdote m'est chère par son côté plaisant bien sûr mais surtout parce qu'elle est le souvenir vivant de personnalités auxquelles nous étions très attachés.
Dans la même veine, quelques années plus tôt, j'avais, avec grand plaisir d'ailleurs, retrouvé par hasard dans un bus versaillais, tante Chantal Chamussy et tante Marie-Geneviève Dhavernas qui voyageaient de concert. M'apercevant, elles me prirent chacune par un bras pour me tenir, au propre comme au figuré, pendant la durée de notre trajet commun, chacune une conversation différente ce qui me laissa également quelque peu étourdi mais certainement uniquement par simple manque d'entrainement...

François Lesort

1987, les trois sœurs à la Landriais (photo d'oncle Léon Chamussy)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire